Lire la vidéo

Résumé Serrières - Etoile

Le but des verts étant atteint, on pouvait s’attendre à plus de flamme de leur côté car ils jouent sans pression au contraire de leurs contradicteurs du jour.

"Le but des verts étant atteint, on pouvait s’attendre à plus de flamme de leur côté car ils jouent sans pression au contraire de leurs contradicteurs du jour. Et pourtant ce sont bien les chaux-de-fonniers qui prirent le meilleur départ. La preuve en est ce but venu après une série de passe entre les milieux qui trouvent Hild et celui-ci se débarrasse de son cerbère pour déposer un caviar sur le pied de Casasnovas qui plaça le cuir au bon endroit. On était bien parti du côté de l’Etoile. Puis le jeu des verts se mit petit à petit en marche. On sentait qu’il ne manquait qu’une chose pour que les serrièrois arrivent à passer leurs derniers obstacles mais cette fameuse passe décisive ne venait. Et pourtant les attaquants locaux bougeaient et faisaient beaucoup courir les gars du haut. Mais rien ne passait et bien sur, quand Etoile mène au score, ils attendent leurs adversaires pour lancer des contres meurtriers et sur l’un d’eux, le très remuant Hild encore une fois prit le dessus sur son adversaire mais le gardien De Paoli se transformant en joueur lui fit un coup du sombrero que Zidane aurait fortement apprécié. Puis à 5mn de la mi-temps un coup-franc arriva pour Etoile dont on connait les capacités à briller sur ce genre de situation. Coup-franc botté par Fontaine qui place un centre sur la tête de Meyer qui catapulte le cuir dans la direction du but mais De Paoli fit une parade de grande classe. Heureusement pour son équipe qui serait arrivé à la pause ave un moral chancelant. La pause fut salvatrice pour les locaux.
C’est une équipe complètement métamorphosée qui revint sur le terrain. L’envie était là. On vit même des gestes fantastiques telle la reprise de volée de Krasniqi qui passa tout près de la lucarne. Il ne fallait plus que la bonne passe au bon moment et c’est enfin arrivé sur un coup-franc rapidement joué par Reino qui lança Moser dans le dos de la défense et celui-ci vint battre imparablement Rappan d’une frappe au raz du poteau. Le plus gros du travail était fait. Mais aucune équipe ne voulait en rester là car ce score n’arrangeait personne. Donc, on arriva à des situations ou les défenses se trouvaient assez souvent en infériorité numérique mais encore une fois, surtout du côté serrièrois, il manquait le geste qui aurait pu mettre en défaut la défense. Quand on arrive à 5 contre 3 à plusieurs reprises, on doit essayer de faire mieux et surtout d’utiliser tous les espaces ce qui n’a pas été fait hier soir. Dommage pour les verts qui auraient pu tout perdre sans une nouvelle intervention de leur gardien. Heureusement que celui-ci se transforma en capitaine courage pour garder sa cage jusqu’au bout, victime d’une grosse douleur à un bras.
En fin de compte, le match nul ne lèse personne car chaque équipe a eu sa mi-temps. Serrières, toutefois, était légèrement plus près du ko en fonction de la fraîcheur physique affichée pendant la 2ème mi-temps.
Centre sportif de Pierre à Bot: 92 spectateurs
arbitre: M. P.Aguiar De Chevilly
Composition du FC Serrières
De Paoli Fontaine, Pretot, Aubry, Leccabue Jeanneret (64ème Moser), Didierlaurent (72ème Boichat), Meyer Casasnovas, Hild, Carrafa
Avertissements :
FCS : Maye, Cohen, Reino, Moser et Nascimento
FCE : Jeanneret,